Après avoir vu/lu, ces derniers temps, pas mal de tutoriels sur les stabilisateurs, je me suis amusé à en faire un - car le petit truc que j'avais acheté dans le commerce a montré ses limites en passant du camescope au reflex…

coffee table rig 1

Comme la plupart des bidouilleurs, j'ai utilisé - moi aussi - le désormais célèbre PVC de 32 mm de diamètre… ensuite quelques morceaux d'un tasseau trouvé à la poubelle et une ancienne plaque de trépied (déglingué après de bons et loyaux services) et de la gaine pour isoler les tuyaux pour construire mon Coffee Table Rig… Pourquoi l'avoir baptisé ainsi ?… Tout simplement parce qu'il ressemble fortement à - l'armature d' - une table basse… dont les deux pieds servent de poignées et les deux autres – ainsi que la barre transversale arrière – de contrepoids.

Coffee Table Rig - 2

Je l'ai peint - façon Ninja – en noir – histoire de faire discret… Quoique lorsque l'on se promène avec ça autour du cou, il y a, tout de même, de quoi attirer l'attention ! :)

Côté test, le résultat est pas mal du tout… Afin d'affiner – et de trouver un meilleur équilibre – il me faudra peut-être un peu de contrepoids supplémentaire.

Comme je n'étais pas très satisfait de mon camescope HD (JV GZ-E200BEU)… et que malheureusement mon vieil Olympus E-510 n'a pas de mode vidéo (mon bridge Lumix Panasonic DMC-FZ28 en a un – mais ce n'est pas du Full HD)… après de nombreuses heures passées sur le Net à lire différents essais/compte-rendus sur les reflex d'entrée de gamme et à regarder des vidéos… j'ai fini par me décider pour un Canon EOS 100D.

J'ai de vieux objectifs M42 qui me restent d'une vie antérieure – notamment un Hélios-44M 2/58 dont je m'étais déjà servi avec l'Olympus pour faire de la macro avec une bague-allonge – et donc après l'achat d'une bague d'adaptation M42 vers EOS EF, j'ai voulu voir un peu ce que ça donnait, côté vidéo avec le 100D…

Puisque en ce moment je suis dans les hibiscus – et comme on ne change pas une équipe qui gagne – j'ai posé mon trépied devant ces fleurs… mis mon diaphragme sur f/5.6 (le bokeh à f/2, cela sera pour une autre fois ! :) ), réglé la netteté grossièrement… puis suis passé en mode vidéo et ait affiné cette dernière avec le zoom numérique... Ensuite, il n'y avait plus qu'à lancer l'enregistrement.

En conclusion, je trouve que l'image  a un bien meilleur piqué que ce que j'obtenais avec le camescope JVC… Quant au son (pas laissé sur la vidéo ci-dessus), je suis agréablement surpris… je ne dirais pas qu'il rivalise avec ce que j'enregistre avec le petit Tascam DR-06 lors de prises en extérieur, mais il est d'une qualité bien supérieure à ce que j'ai pu entendre ici et là, sur des vidéos tournées avec des reflex. Bien entendu, une entrée est prévue pour l'utilisation d'un micro extérieur.

Je vais quand même l'essayer, dans les prochains jours, côté photo - mais déjà, je peux dire que je suis enthousiasmé par cet achat.

 

Fleur d'hibiscus...

Fleur d'hibiscus...

Toujours agréable de bon matin, d'être accueilli au jardin par de jolies fleurs d'hibiscus. Je n'ai jamais vraiment cultivé ni apprécié les fleurs, je suis plutôt du genre potager… mais ces fleurs-là avaient été mis en pot par un proche… J'ai cru d'ailleurs plusieurs fois que c'était la fin… mais bien qu'elles soient exotiques, elles ont la vie dure… Ces derniers temps, je m'en suis occupé un peu… et j'ai l'impression qu'elles me le rendent bien…

C'est agréable - aussi – de constater que mon vieux Lumix Panasonic DMC FZ-28 fonctionne toujours aussi bien… Je me souviens d'un temps où quelqu'un m'avait fortement découragé l'achat d'un bridge… Je l'avais écouté un temps et acheté un Olympus E-520 que j'ai toujours et apprécie (je l'utilise principalement pour de la macro)… mais plus tard était revenue l'envie d'avoir un appareil plus passe partout… d'où l'achat du Lumix qui m'a apporté beaucoup de satisfaction (couleurs magnifique, bon piqué du zoom Zeiss, etc.).

Copie écran du dérawtiseur Rawtherapy

La seule chose qui me manque sur ces appareils, c'est un mode vidéo en FULL HD… car par moment, j'aurais envie de filmer certaines petites choses… J'ai bien un petit caméscope JVC avec ce mode… mais j'avoue que je n'apprécie pas outre mesure le rendu… Du coup, en ce moment, je me surprends à regarder à nouveau les appareils reflex… L'idéal aurait été de trouver chez Olympus, quelque chose qui soit dans mon budget – ce qui m'aurait permis de récupérer mes précédents objectifs… mais malheureusement, je n'ai rien vu pour moi… par contre chez Canon et Nikon, il y a des APN vraiment intéressants.

(Et on n'écrit toujours pas sur le théâtre, ici !)

J'adore quand les gens à qui j'ai dit que j'étais végétarien et avec qui j'ai mangé de nombreuses fois, me portent du foie gras… C'est toujours un grand plaisir !

Outre le fait de se sentir écouté, il faut avouer que la perspective de tartiner sur des toasts, le foie d'un animal que l'on a gavé/torturé tous les jours plus que de raison avec un entonnoir pour ensuite le tuer afin de récupérer son foie, est vraiment tentante !

Abeille butinant une fleur de lantana...

D'aucuns diront que ce site par son titre devrait uniquement se consacrer au théâtre… C'est la vérité !… Mais bon, ce site est tout compte fait finalement plus une « page perso » qu'autre chose… et en ce moment, je n'écris pas vraiment… Je note quelques idées… corrige ici et là de nombreux textes inachevés, rendant un espoir fugace de rêve de notoriété à des personnages délaissés qui n'ont pas encore pu s'incarner…

Quand j'étais plus jeune - bien que déjà proche de la nature (je fus un grand constructeur de cabanes, un coureur des bois, un braconnier et un pêcheur redoutables… je regrette d'ailleurs, aujourd'hui, ces deux dernières qualités !), la vie des abeilles ne m'intéressait pas vraiment… Pour moi, elles n'étaient que des insectes qui piquaient – à l'instar des guêpes, frelons et autres mauvaises choses ailées… Je n'avais nulle conscience de l'activité, de l'organisation et du travail – que l'on peut qualifier de sacré - de ces petites bêtes…

Ce n'est que plus tard avec un peu de vécu... que j'ai réalisé à quel point elles étaient utiles au monde… et aujourd'hui, alors que je me documente sur elles… sur l'installation et la vie des ruches, je comprends pourquoi les yeux de l'un de mes vieux amis s'éclairent autant alors qu'il me parle de ses abeilles... Je peux concevoir à présent le pourquoi d'une telle passion... comprendre à quel point l'on peut s'attacher autant à élever et protéger ces petites travailleuses acharnées.

Pour le moment, alors que je vis dans le béton et le bruit, je n'envisage nullement de me lancer dans l'apiculture… je manque cruellement de savoir, de temps pour m'occuper sérieusement d'elles et d'un espace conforme à la réglementation… Mais si un jour, je retourne « clochardiser » ma montagne, je pense que je me ferai, moi aussi, berger des abeilles.

Pour l'instant l'un de mes petits bonheurs matinaux, consiste, juste après mon réveil - alors que je vais ramasser mes courgettes du jour, - à les observer butiner de fleur en fleur… et à les remercier pour la pollinisation de mes plants.

NOUVELLES

RECUEILS

14 février 2017
14 février 2017
14 février 2017
16 février 2014
16 février 2014
team1
team2
team3
team4
team5
team6
team7
team8
team9
team10
team11
team12
team12
team12
team12
© 2017 JEAN-LOUIS BOUZOU, tous droits réservés.